Suspens et dénouement

Le soleil harassé par une Journée de chauffe venait de plonger derrière l'horizon, de baisser ses persiennes avant de quitter son immense bleu.

Le jour comme un moribond s'éteignait sans regrets.

Henry de la Michaudière, romancier dans tous ses états s'obstinait, accroché à sa table de travail, la plume rivée au bout des doigts. Il cherchait ses mots, perdait son latin mais conservait ses illusions.

L'ouvrage avançait lentement, péniblement mais non sans histoire : ce qui pour un roman eût été un comble !
L'intrigue - car il en fallait bien un soupçon - était arrivée à un tournant décisif.
Henry avait longuement hésité entre :
- marier le vieux monsieur très riche et son héroïne,
- la faire entrer au couvent,
- achever le vieux mari au moment du coït,
- suicider la belle petite sirène…
Henry repoussa la dernière solution car il trouva que le récit risquait alors de se terminer en queue de poisson…

Dans un fulgurant éclair d'inspiration qui illumina l'ambiance crépusculaire de la pièce,
L'Homme de plume décida que son oeuvre s'achèverait par trois géniaux points de suspension.
Il ne restait plus, et le tour serait joué, qu'à trouver un habile enchaînement pour amener en douceur récit et lecteur vers cette fin en chiure de mouche…

La bouteille à l'encre, 2004
Au jardin public

Un enfant blond
Joue dans le sable
Où il échafaude mille châteaux
Mille chimères

Dans le jardin public
Un enfant joue et danse avec le vent
Soudain
Un homme noir
Tout de blanc vêtu
S'approche de l'entant blême
Et l'homme noir et l'enfant blond
Jouent
Jouent
Mêlant leurs couleurs
En un jeu endiablé
Au plus fort de la partie

L'homme noir qui rit de toutes ses dents blanches
Prend dans sa main noire
La petite main blanche de l'enfant
Qui la retire vivement en contemplant ses doigts
Avec effroi

Le jeu est brisé
Et le rire de l'homme noir s'est éteint

Mais brusquement
L'enfant blême éclate en un rire sonore
Qui ruisselle et cascade
Sur la ville sâle
En regardant sa main toujours blanche
Il vient de comprendre
Qu'on ne se salit pas
Au contact d'un noir

Révolte, 1983
2/3
Website banner
Version française
© 2007 Guy Savel - All rights reserved
Last update: October 12, 2017
Acknowledgements